Ta Nei ( Partie 1)

Ta Nei-Angkor
  • Sign. : Le Vieux Nei
  • Date : fin du XIIè siècle
  • Constructeur : Jayavarman VII
  • Culte : bouddhique
  • Pron. : ta neille
  • Repère : E. 28
  • Intérêt : * archéologique, promenade
  • Visite : le matin ou l’après-midi

Ta Nei-Angkor

1.Accès
Prendre le Petit Circuit par la droite jusqu’au Ta Kev. Arrivé devant la façade sud de ce dernier temple, on le contourne par son angle sud-est et on remonte ensuite plein nord par un sentier sablonneux tracé parmi les arbres. À environ 1 km, on reconnaîtra, sur la droite, les vestiges du Ta Nei, abandonnés dans la forêt.

2.Caractéristiques
Ce monument, d’une importance moyenne, est très peu visité, ce qui est dommage car, en plus d’une belle promenade en forêt, il offre le spectacle d’un temple prisonnier de la végétation. Sans atteindre ni la grandeur ni l’intensité des ruines du Ta Prohm, par exemple, il procure, par sa solitude, une impression de découverte plus forte que celle que l’on peut ressentir dans un monument davantage fréquenté. On verra aussi avec intérêt les beaux linteaux et les magnifiques frontons dédiés au Bouddha.

A voir : Voyage Ninh Binh | trek Mai Chauvoyage privé vietnam

3.Description et commentaires
Lorsqu’on emprunte la piste sablonneuse entre Ta Kev et Ta Nei, on n’a pas vraiment l’impression de traverser une zone spécialement riche en vestiges. Or, ladite zone est très bien pourvue en massifs et terrasses de latérite ou de grès, en restes d’enceintes, fossés, levées de terre, et même en sculptures, ce qui laisse présumer qu’à une certaine époque, cet espace, limité à l’ouest par la rivière de Siem Reap et, à l’est, par la digue ouest du Baray oriental, était le centre d’une activité, avec probablement des habitations en construction légère, aujourd’hui disparues. Peut-être faut-il chercher dans ce secteur la résidence royale de Jayaviravarman au début du XIe siècle. Ta Nei est situé près de l’angle nord-ouest du Baray oriental, à environ 150 m de sa digue ouest. Il se compose de trois enceintes, d’un sanctuaire principal, de bâtiments annexes, ainsi que de deux bassins placés au nord et au sud du monument.
Le chemin d’accès au temple débouche sur son angle sud-ouest. Pour entreprendre la visite, on longe le côté sud, puis le côté est, jusqu’à rencontrer une longue allée terminée par le gopura est de la 3e enceinte.

3.1. 3e enceinte
Difficilement décelable, elle est encore marquée, à l’est et à l’ouest, par deux petits gopura, en forme de croix grecque de 6 m de côté, ouverts sur le côté oriental et le côté occidental. De part et d’autre de ces portes, on peut noter des traces du mur d’enceinte en latérite, qui semble passer entre la 2e enceinte et les deux bassins nord et sud.

Le gopura ouest se trouve à 55 m de la 2e enceinte, et le gopura est, à 75 m environ. Ils sont construits en grès mais de façon assez rudimentaire. Ornés de rinceaux, de Devata, de fausses fenêtres à stores baissés et balustres, ils peuvent être classés dans le style de la fin du Bayon, donc postérieurs au reste du monument. Les deux gopura sont très dégradés. Cependant, on pourra remarquer, sur la face orientale du gopura est, un fronton avec, en partie haute, un Lokesvara debout sur une fleur de lotus, parmi des Apsara et des créatures volantes. Au-dessous, sur un registre différent, des personnages agenouillés, aux ventres ballonnés, semblent prier le Lokesvara et implorer une guérison.
Chacun des deux gopura est relié au temple par une chaussée. Celle de l’est mesure 75 m de long et 5 m de large, et à mi-parcours, se change en une terrasse cruciforme agrémentée de trois escaliers. Au nord et au sud, les deux bassins, de forme allongée, mesurent 17 m sur 123 m environ.

Sehen Sie mehr: Cruise Halong bay

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress