Sujets réels ( Partie 1)

Naga-angkor-vat

1. Naga, le génie des eaux

Le serpent naga tient une place importante tant dans l’iconographie que dans le décor architectural khmer. Son corps cylindrique porte plusieurs têtes dressées, toujours en nombre impair, qui forment une corolle. On le trouve sur les linteaux, supportant le dieu Visnu endormi sur les eaux cosmiques. Il sert de corde pour baratter l’océan. Il est présent à plusieurs époques comme garde-corps des chaussées. De part et d’autre des accès à Angkor Thom, il est porté par les dieux et les démons, et il évoque, probablement, l’arc-en-ciel, le lien entre la terre et le ciel. Doublé, il enserre, comme pour le défendre, le sanctuaire du Neak Pean. Il s’associe très souvent avec son ennemi, le Garuda – l’oiseau mythique -, surtout dans les balustrades de la période angkorienne, pour former des compositions très originales. Enfin, dans les représentations bouddhiques, il abrite la plupart du temps le Bouddha en méditation, assis sur ses anneaux.

Naga à Angkor Vat

Naga-angkor-vat

2.Taureau
Le taureau à bosse ou zébu, grand bovidé domestique originaire de l’Inde, est figuré en bas-relief, sur les piédestaux, les linteaux et les frontons. Sous les traits du taureau blanc Nandin, monture de Siva, on le trouve, couché, devant les entrées des sanctuaires dédiés à ce dieu.

A voir :  Croisière dans la baie d’Halong | Croisière dans le delta du Mékong Vietnam | randonnée à Sapa | voyages Vietnam Cambodge | excursion Ninh Binh | voyage sur mesure vietnam cambodge 18 jours | Circuit vietnam 15jours | voyage vietnam laos 2 semaines

3.Éléphant
Il est présent, harnaché, dans toutes les scènes de défilés militaires ou de batailles. En haut-relief, avec ses trois têtes accolées, il est la monture du dieu Indra. On peut le voir ainsi aux écoinçons des portes d’Angkor Thom. En ronde bosse, comme éléphant cosmique, gardien de l’est, il se trouve aux angles de certains temples montagnes, sur-veillant les quatre orients. Il est aussi Ganesa, dieu de la sagesse, qui aplanit les obstacles. Fils de Siva, il a une tête d’éléphant, quatre mains et un gros ventre arrondi.

4.Lion
En ronde bosse, il est curieusement interprété, car il prend plutôt l’aspect d’un caniche assis, hargneux, aux yeux globuleux et aux narines dilatées, montrant ses crocs. En haut-relief, il est souvent représenté en lion- atlante, dressé sur ses pattes de derrière, comme on peut le voir sur- les murs de la Terrasse des Éléphants. Sur les bas-reliefs, il supporte les palais célestes mais, la plupart du temps, on le trouve sur les linteaux où sa tête seule, sculptée de face, est très proche du masque de Kala qui sera décrit par ailleurs. Sa figuration, somme toute assez limitée, est plutôt symbolique et décorative. On rencontre aussi un « lion à come » qui sert de départ à un décor en rinceaux.

5.Jars ou oie sacrée
Il est appelé Hamsa lorsqu’il devient la monture de Brahma. Durant la période angkorienne, on le rencontre sur des piédestaux, des colonnettes, des frises et en double affrontement sur des linteaux de l’époque angkorienne.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress