Monument

Monument-angkor-wat
  • Date : après le XIIè, avec des éléments fin Xè siècle
  • Culte : brahmanique, puis bouddhique
  • Dégagement : 1918
  • Repère : H. 20
  • Intérêt : * archéologique
  • Visite : le matin ou l’après-midi

Monument-angkor-wat

1. Accès
Prendre le Petit Circuit par la gauche. Au Bayon, prendre à gauche la grande allée de 1,5 km, qui rejoint la Porte ouest d’Angkor Thom. À environ la moitié du parcours, on verra, à gauche une trouée dans la forêt. À 100 m de la route, se trouve le monument que l’on aborde par le côté nord.

A voir : 2 jours baie d’halong | Circuit Delta du Mekong | Bac Ha Vietnam

2.Caractéristiques
Aucun nom connu n’ayant été donné à ce monument, on lui a attribué le numéro 486 qui est celui qu’il porte dans L’Inventaire des monuments du Cambodge.

3.Description et commentaires
Après avoir passé les vestiges d’une enceinte en latérite, on aborde ce monument par une terrasse allongée, en grès su élevée de 0,80 m. De part et d’autre de cette terrasse, on apercevra des stèles bouddhiques (sema) qui limitent un espace sacré En bout de cette plate-forme, un triple soubassement de grès cruciforme de plus de 4 m de hauteur forme une pyramide très escarpée qui supporte le sanctuaire principal construit en forme de croix, avec une ouverture sur chaque orient. Mais l’ensemble est assez disloqué. Les portes relativement étroites et basses avec une hauteur de 1,60 m conduisent à la cella cruciforme. La construction tardive actuelle a pris la place d’une ancienne fondation brahmanique dont on reconnaît encore le soubassement de latérite qui a été recouvert par des blocs de grès dans la hauteur de deux gradins. Les colonnettes en place sont du style de celles de Banteay Srei, avec bagues, palmettes et perles, mais elles ont été retaillées tardivement. Sur les frontons brahmaniques de la même époque, on reconnaît, sur celui de l’est, Siva sur sa monture, le taureau sacré Nandin, et au nord, Indra sur son éléphant. Colonnettes et linteaux de cette période sont sculptés avec beaucoup de délicatesse.

Primitivement, deux autres sanctuaires, aussi d’époque tardive, s’alignaient suivant la direction nord-sud, de part et d’autre du sanctuaire central. Ils reposaient au niveau du soubassement du premier gradin de la tour centrale, donc en contrebas. De ces deux sanctuaires, il ne subsiste que des ruines. Cependant, on a pu reconstituer au sol certaines parties de ces bâtiments, notamment les fausses portes du sanctuaire nord : on voit le Bouddha dressé, d’assez mauvaise exécution, faisant le geste de « l’absence de crainte ». D’autres fragments de pierre ont été trouvés lors des dégagements, comme le Bouddha assis sous une arcature trilobée, une représentation de « vase jaillissant », des couronnements de stupa et des dalles décorées. Pour résumer, on peut dire que l’iconographie des linteaux est brahmanique, alors que le décor général des trois sanctuaires est bouddhique.

Für mehr Infos: Tour Halong bay

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress