Banteay Kdei ( Partie 3)

3.4.  2e enceinte
Le gopura est de la 2e enceinte présente un plan assez particulier en ce sens qu’il est formé de deux croix grecques concentriques, ménageant une galerie périphérique autour de la croix initiale. C’est, en quelque sorte, le gopura correspondant du Ta Prohm ou du Preah Khan, qui serait dupliqué. Ce gopura s’inscrit dans un carré de 11 m de côté. À l’est, la porte d’entrée est précédée d’un porche dont le fronton est manquant (peut-être, d’ailleurs, reconstitué au sol en partie), mais le fronton intérieur du porche est toujours en place. Par contre, la couverture a quasiment disparu. Le mur d’enceinte en latérite, haut de plus de 3m, avec base et chaperon, vient buter contre le gopura. Ce mur qui dessine un quadrilatère de 50 m de large sur 63 m de long, est percé, sur chacune de ses faces est et ouest, par quatre ouvertures dont celles situées près des angles de la face est, sont précédées d’un porche sur piliers. Sur les côtés nord et sud du mur d’enceinte, une seule porte médiane s’ouvre sur un porche. Ainsi, douze ouvertures donnent accès à une galerie intérieure périphérique de 2,30 m de large, qui est limitée d’un côté par le mur d’enceinte et, de l’autre côté, par une succession de piliers, doublés, vers l’intérieur, par d’autres supports, plus courts, ne dépassant pas 1,70 m de hauteur. Ces deux rangs de piliers forment entre eux un passage d’un mètre de large.
Sur la partie nord, les piliers de la galerie ont été réunis postérieurement, par un mur de latérite. La couverture de la galerie proprement dite était en encorbellement en « plein cintre », alors que le passage entre piliers est surmonté par une demi-voûte.

3.5. 1re enceinte
La 1re enceinte est en fait une galerie en latérite et en grès, décrivant un rectangle de 30 m de large sur 36 m de long, occupant la plus grande partie de la surface de la cour intérieure de la 2e enceinte. Cette galerie, recoupée sur les axes cardinaux par quatre gopura cruciformes, est occupée aux angles par des pavillons en forme de croix. Gopura et pavillons sont réunis par des salles plus ou moins longues, l’ensemble formant ainsi la galerie périphérique éclairée par des fenêtres sur les côtés nord et sud, et accessible sur les faces est et ouest par des portes. Les pavillons d’angle nord-est et sud-est se rattachent aux piliers de la 2e enceinte par deux salles en longueur qui offrent des accès sur trois côtés.

A voir : 2 nuits et 3 jours baie d’halong | Circuit Mékong | Trek 3 jours Sapa

3.6. Cours, « bibliothèques » et sanctuaire central

Les gopura nord et sud de la 1re enceinte sont décalés de 2 m vers l’ouest, mais les plans de ces quatre portes sont identiques. Celle de l’est débouche sur une courette médiane de 7 m sur 8 m, dont le centre est occupé par un local carré de 4 m de côté s’ouvrant par quatre grandes baies. La partie occidentale de cette courette se rattache par trois petites salles au sanctuaire central. Le gopura ouest se combine, lui, à ce même sanctuaire par une salle oblongue pourvue de fenêtres et de deux portes latérales. Ce dernier aménagement a créé deux cours intérieures de 8 m sur 11 m. Leurs centres sont occupés par des piliers de grès carrés, de 1,78 m de hauteur, posés sur un large soubassement à deux niveaux, et dont les chapiteaux décorés sont surmontés d’un fort tenon de pierre. Nous sommes en présence de ces piliers dits « piliers à luminaires », dont la destination exacte reste toujours aussi mystérieuse. Chacune des deux cours latérales, situées sur la partie est est occupée par une petite « bibliothèque » de 4 m de large sur 7 m de long, constituée d’un vestibule ouvert à l’ouest et d’une pièce obscure plus grande.

La galerie périphérique est couverte en plein cintre en encorbellement, ainsi que les gopura. Par contre, les pavillons d’angle sont surmontés d’une tour à étages, l’ensemble mesurant une hauteur de plus de 14 m. La tour du sanctuaire central est traitée de la même façon, mais avec une hauteur plus importante qui avoisine les 17,50 m.

Sur les murs de la 1re enceinte, on retrouve la décoration habituelle à ce temple : des Devata debout sous arca-tures, des frises de Bouddha, des fausses fenêtres à balustres factices et à stores en partie baissés. Au long des galeries, on trouve quelques statues de Bouddha, la plupart assez dégradées. Cependant, certaines sont encore honorées par les Cambodgiens.

On rencontre aussi des colonnes et des linteaux plus ou moins bien décorés mais, dans l’ensemble, la construction et l’ornementation sont bâclées, ce qui est peut-être dû à un manque de main-d’œuvre qualifiée ou à une commande accrue et à une production trop poussée. Cette façon de faire est typique du règne de Jayavarman VII.
On pourra poursuivre et terminer la visite du monument en abordant les gopura ouest des enceintes successives, en prenant toutes les précautions d’usage, car certains sont très encombrés par les éboulis.

Sehen Sie mehr: 3 Tagestour Halong Bucht

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress