Preah Palilay ( Partie2)

Preah Palilay ( Partie2)

3.2.Gopura est
Il est la principale voie d’accès à l’intérieur de l’enceinte. Large de 8,50 m et long de plus de 9 m, il est de plan cruciforme. Une salle centrale carrée de 2,50 m de côté est précédée et suivie d’un vestibule. De cette salle médiane, des dégagements latéraux conduisent à deux petits vestibules annexes, situés en dehors de la chaussée d’accès surélevée, et qu’on ne peut atteindre du sol extérieur que par sept marches très raides. Les dimensions de leurs portes respectives sont d’ailleurs assez restreintes, avec 0,70 m de largeur de passage pour 1,50m de hauteur ! À l’inverse, la porte de l’accès central mesure 1,40 m de large pour une hauteur de 2,40 m. La réfection (anastylose) de ce gopura en 1937-1938 a été fort bien réalisée. La salle centrale est maintenant surmontée d’une tour dont l’intrados est en forme de conduit de cheminée, de près de 12 m de haut par rap port à son dallage intérieur. Les parties annexes sont couvertes par des voûtes en encorbellement, arrêtées en bout par des murs-pignons.

Preah Palilay ( Partie2)

Sur le plan décoratif, on remarquera que les portes sont encadrées par des colonnettes octogonales, à bagues multiples assemblées par série. Les linteaux qu’elles soutiennent, d’un style intermédiaire entre Angkor Vat et le Bayon, sont illustrés par des épisodes de la vie du Bouddha. L’intérêt se portera surtout sur les représentations des tympans de frontons qui n’ont pas été détruits lors de la réaction brahmanique du XIIIe siècle. Cependant, certains frontons n’ont pu échapper à l’usure du temps.

A voir : 2 jours baie d’halong | Sampan song xanhTrek 3 jours aux villages ethniques de Sapa | Visa au vietnam

  • Sur la face est du gopura, on peut voir :

1.Au-dessus de la porte centrale, le Bouddha debout sur un piédestal, flanqué de personnages en prière. Au-des-sous de lui, des orants forment une frise ;
2.Au-dessus de la porte de l’annexe nord, dans la forêt, l’hommage des animaux au Bouddha ;
3.Au-dessus de la porte de l’annexe sud, le Bouddha assis sur un trône sous l’arbre de l’Illumination ;
4.Sur le pignon nord, deux frontons se superposent. Celui du bas représente la soumission au Bouddha de l’éléphant furieux Nalagiri qu’il ramène à la raison ;
5.Sur le pignon sud, sur les deux frontons superposés, le Bouddha assis est vénéré par des disciples et des orants indiqués en frise.

  • Sur la face ouest :

6.Au-dessus de la porte centrale, des femmes sous les arbres présentent leurs enfants au Bouddha, pendant que, sous ce tableau, passent des éléphants harnachés ;
7.Au-dessus de la Porte nord, le Bouddha assis, abrité par des parasols, accueille de Sujata l’offrande d’une bouillie de riz dans un bol d’or.

3.4. Sanctuaire central
Le sanctuaire est situé au centre même de l’enceinte du temple. Il est posé sur une succession de trois terrasses de grès, à redans avec moulures. Cet ensemble mesure plus de 6 m de hauteur. La première terrasse tient dans un carré de 25 m de côté, mais le troisième niveau n’a plus que 12 m de côté. L’infrastructure de ces terrasses est en latérite. Chacune des quatre branches formant la croix des terrasses comporte un escalier de largeur dégressive du bas vers le haut. Ces escaliers mènent au sanctuaire. Celui-ci est construit selon une forme cariée de 7 m de côté, entourée par quatre vestibules ouverts vers l’extérieur, suivant les grands axes. Chacun d’eux est en avancée de 3 m par rapport au corps principal du sanctuaire et tous sont presque à l’état de ruines. La cella carrée de 5 m de côté est ouverte sur les quatre vestibules.

La superstructure de la tour centrale, qui semble montée en blocs de grès de réemploi, atteint les 19 m de haut par rapport au sol de la cella qui est encombré d’éboulis. Sur les côtés nord, sud et ouest du sanctuaire, cinq arbres très élevés restent accrochés au soubassement. Quelques beaux restes de décoration sont encore visibles, comfne le linteau à l’intérieur du vestibule, bien conservé, qui montre un motif central intéressant, avec une grosse tête de Makara, la gueule ouverte, qui supporte le dieu Indra sur l’éléphant tricéphale.

Lors du dégagement du temple, en 1918, il a été trouvé de nombreux fragments de pierres sculptées, ainsi que plusieurs têtes de statues brahmaniques et bouddhiques. On a pu aussi dégager des éléments de lamelles d’or estampées, des feuilles d’argent découpées en forme de trident, ainsi qu’une fiole en poterie, contenant des os calcinés.

3.5.  Mur d’enceinte
L’unique mur d’enceinte, en latérite, haut de plus de 3 m et épais de 65 cm, vient se greffer sur le gopura est. Ce mur dessine un carré de 50 m de côté. L’entrée principale se fait par le gopura, mais deux petits passages de 1,20m de large étaient réservés sur les murs nord et sud, juste dans l’axe du sanctuaire. Aujourd’hui, plusieurs pans de ce mur d’enceinte se sont écroulés.

Sehen Sie mehr: Vietnam Halong Bucht Urlaub

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress