Preah Palilay ( Partie 1)

Preah Palilay
  • Date : fin XIIè-début XIVè siècle
  • Culte : bouddhique
  • Dégagement : 1918-1919
  • Travaux : 1937-1938
  • Pron. : préah palilay
  • Repère : F. 21
  • Intérêt : * archéologique, promenade
  • Visite : le matin ou l’après-midi

Preah Palilay

1. Accès
Prendre le Grand Circuit par la gauche. Une fois arrivé sur la Place royale, on peut accéder au Preah Palilay par deux voies :
-par le chemin qui tourne à gauche après la terrasse du Roi lépreux. Passé le temple du Tep Pranam, on trouvera le Preah Palilay à environ 200 m ;
-en passant par l’intérieur du Palais royal et en empruntant le chemin qui traverse le gopura ouest de la muraille nord du Palais royal. Preah Palilay se trouve à 190 m, pratiquement plein nord de ce gopura.
La visite débute par la terrasse située à l’est du monument.

2. Caractéristiques
Ce temple fut longtemps ignoré de la majorité des visiteurs en raison de son relatif éloignement de la Place royale, et aussi du fait de la jungle dense qui l’a longtemps entouré. Actuellement bien dégagé, il offre, en plus de son intérêt archéologique, une agréable promenade en forêt parmi les grands arbres. Il est le seul monument où les représentations du Bouddha n’ont pas été bûchées après le règne de Jayavarman VII, ce qui signifierait qu’il lui est postérieur.

A voir : Voyage baie d’halong terrestre | trekking Mai Chau | Aventure au Vietnam

3.Description et commentaires
Ce temple se compose de trois parties : une terrasse suivie d’une chaussée, une unique enceinte avec un seul gopura, et un sanctuaire central.

3.1. Terrasse et chaussée
Construite en forme de croix allongée sur un soubassement de grès, la chaussée est surmontée de deux plates-formes. Elle est aussi appelée Terrasse royale, car sa partie la plus élevée aurait été réservée au roi, alors que l’allée périphérique l’entourant, plus basse, était occupée par les dignitaires. C’est une terrasse qui, avec ses deux branches latérales nord et sud, mesure 14 m de large sur 31,50 m de long, pour une hauteur de 1 m. En arrivant par le côté est, on gravit les sept marches conduisant à la première plate-forme cruciforme, qui entoure le deuxième niveau, situé 50 cm au-dessus. Deux autres escaliers situés en bout des branches latérales permettent aussi de faire la liaison entre la terrasse et le sol extérieur, Le soubassement porte des restes d’une frise d’oies sacrées (hamsa) aux ailes déployées. Les deux plates-formes sont encore bordées de naga-balustrades, dont certains abouts, dressés en serpent à sept têtes, sont très bien conservés. Sur le premier mur d’échiffre de l’escalier est, un lion de pierre assis reste toujours en place.

Continuant vers le sanctuaire, une allée dallée de grès, légèrement surélevée, de 33 m de long sur 7 m de large, conduit au gopura est. À mi-chemin de cette allée, deux gardiens de portes (Dvarapala), aujourd’hui disparus, veillaient sur le temple.
À 10 m avant l’entrée du gopura, un grand Bouddha de grés, d’époque tardive, haut de 2,70 m, est assis en tailleur sur une fleur de lotus épanouie, soutenu par un socle : il est en position « d’attestation de la terre ». Sa tête, volumineuse, est surmontée de la protubérance crânienne propre au Bouddha (usnisa), se prolongeant en hauteur, en forme de flamme. La statue est actuellement abritée par une construction légère couverte de tuiles.

Besuchen Sie uns unter: Halong Bucht Tour

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress