Preah Ko ( Partie 1)

Preah Ko-angkor
  • Sign. : Le Bœuf sacré (taureau Nandin)
  • Date : 879
  • Constructeur : Indravarman I
  • Culte : brahmanique (sivaîte)
  • Dégagement et travaux : 1932
  • Pron. : préah ko
  • Repère : fait partie du groupe de Roluos
  • Intérêt : *** archéologique
  • Visite : le matin

Preah Ko-angkor

1. Accès
En partant de Siem Reap, vers l’est, par la route qui conduit à Phnom Penh, on trouve à 13 km, sur la droite, un large chemin de terre. Le temple du Preah Ko, le premier du groupe, se situe à 500 m de la route. On l’aperçoit tout de suite sur la droite.

2.Caractéristiques
La disposition de ses six tours, leur signification, les inscriptions sur les jambages des portes, mais surtout la décoration au mortier de chaux sur la brique apportent à ce temple des éléments qui en font un lieu de grand intérêt archéologique. On lui doit aussi un style qui marque le départ de plusieurs innovations.

A voir : baie d along en 2 jours | Croisiere delta du Mekong | Randonnée 2 jours Sapa

3.Description et commentaires

Il est possible que Indravarman Ier, prince d’origine obscure, pour essayer de se rattacher à la prestigieuse dynastie de Jayavarman II, le fondateur de l’empire khmer, ait fait construire le Preah Ko, en le consacrant justement à Jayavarman II et aux mânes des souverains et des reines qui l’avaient précédé.
Le Preah Ko se trouve sur la bordure est d’un vaste quadrilatère de 330 hectares, bordé de douves. Le temple qui n’occupe lui-même qu’une faible partie de cette surface, se compose de trois enceintes. L’ensemble s’aborde par l’est.

3.1. 3e enceinte

Le mur de latérite de cette enceinte est en grand partie écroulé, et il ne reste que quelques vestiges de son gopura est, situé tout près du chemin d’accès. Ce gopura, de plan cruciforme, comporte un porche sur piliers, avec une voie axiale et deux ailes dont les portes forment des passages latéraux. Il est construit en latérite, mais ses baies sont encadrées de grès et les cinq balustres de chaque fenêtre sont surdimensionnés. La superstructure n’existe plus, mais des fouilles ont permis de dégager quelques éléments de frontons triangulaires à grands enroulements terminaux, ce qui semble indiquer une toiture à deux versants.
Une allée dallée de latérite de 3,40 m de large conduit à la 2e enceinte. On remarquera, à gauche, une terrasse en latérite de 7,50 m sur 11,50 m dont la destination est indéterminée.

3.2. 2e enceinte
La 2e enceinte est posée sur une plate-forme de latérite de 103 m de large sur 107 m de long, avec des avancées à redans sur les côtés est et ouest. On y accède par quatre marches. Le mur d’enceinte lui-même est en latérite et mesurait 95 m de large sur 99 m de long. Il a pratiquement disparu, sauf sur le côté ouest, où quelques vestiges permettent de dire qu’il était haut de 2,15 m. Il comprend deux gopura, un à l’est et un autre à l’ouest.
Du gopura est, il ne reste qu’un soubassement et un pan de fenêtre avec balustres. Il était de plan cruciforme et comportait les mêmes éléments que celui de la 3e enceinte.

  • Cour intérieure de la 2e enceinte

Passé le gopura, on trouve de part et d’autre de l’axe principal, deux bâtiments oblongs identiques, parallèles au côté est de l’enceinte, dont il ne reste que le soubassement. Longs de 20 m et larges de 5 m, ils comportaient un porche à quatre piliers et une salle de 14 m. Peut-être s’agissait-il là de magasins ou de réserves ?
Un peu plus loin, toujours de part et d’autre de l’axe principal est-ouest et, parallèlement à cet axe, deux constructions en latérite de 5 m de large sur 13 m de long comportent un petit vestibule d’entrée orienté à l’est. De ces bâtiments aussi, il ne reste que peu de choses. Cependant, celui situé au sud possède encore son mur, à hauteur de linteau, mais penché.
À côté de ce dernier bâtiment, se situe une forte tour carrée en brique de 8 m de côté (une « bibliothèque »). Son corps de base a une hauteur de 5 m environ. Posée sur cette base, un massif en tronc de pyramide supporte à son tour un nouveau massif de brique, plus petit, couronné par ce qui semble correspondre à une nouvelle pyramide complète. Cette « bibliothèque » s’ouvre seulement à l’ouest. Ses murs de brique sont très épais avec1.50m en partie basse.

La décoration extérieure est intéressante : au pied de la tour, au-dessus d’une moulure, une succession de sujets sculptés, sous arcature, font le tour du bâtiment. Les faces nord et sud sont percées par de grandes fenêtres à encadrements de brique. Elles sont semi-clô-turées de briques disposées en « résille », délimitant seize ouvertures. Le petit massif supérieur présente sur les mêmes faces des ascètes sculptés, sous arcature, et, sur chacun de ses côtés, des fausses fenêtres dont le centre porte des ouvertures disposées en « nid-d’abeilles » qui, curieusement, n’ont aucune correspondance avec l’intérieur.
Tout près des murs d’enceinte nord et sud, d’autres bâtiments oblongs en latérite, de 24 m de long sur 3.50    m de large possèdent un porche sur piliers. De ces deux constructions, il ne reste que des soubassements. Dans l’axe du temple, une allée dallée de latérite, large de 3,40 m, nous conduit au gopura est de la 1re enceinte.

Für mehr Infos: Halong Vietnam

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress