Pre Rup ( Partie 4)

3.2. 1re  enceinte ( ensuite )

  • Abri de stèle

Dans l’angle nord-est de l’enceinte, on trouvera un curieux petit édicule qui a été intégralement restauré. Posé sur un court soubassement et construit entièrement en latérite, il est de base carrée de 3 m de côté. Quatre forts piliers d’angle de 2,20 m de hauteur laissent un simple passage sur les quatre orients. D’une forte corniche continue, part une couverture pyramidale en bon-net-de-prêtre, qui se termine par une ébauche de fleur de lotus. Cette toiture est intéressante par le système de couverture qu’elle met en œuvre. Très utilisé en Inde, ce procédé est assez rare dans la construction khmère. Il consiste à poser au-dessus de la corniche, à chaque angle, les premiers blocs de la voûte, perpendiculairement à la bissectrice des angles intérieurs du local, puis à placer par-dessus deux blocs, parallèlement aux côtés de la pièce. Les blocs étant taillés aux mesures du bâtiment, l’espace à couvrir va ainsi en diminuant par encorbellement, jusqu’au sommet qui est recouvert par une dernière pierre posée à plat. Cet édicule est du type de ceux qui abritent généralement une stèle.

  • Tours-sanctuaires

Sur chacun des quatre angles du dernier gradin, se situe une tour-sanctuaire de brique de plan carré à redans, de 6 m de côté, posée sur un soubassement de grès, haut de la valeur de trois marches. Une seule porte s’ouvre à l’est. Sur les autres faces, on ne trouve que des fausses portes qui, comme la vraie, sont encadrées de colonnes de pierre, surmontées de linteaux décorés mais, dans leur ensemble, ils sont assez mal conservés. Le point haut de la couverture pyramidale de brique avoisine les 13 m. L’intérieur est occupé par une cella carrée de 3 m de côté. Chaque tour abritait un dieu. L’inscription de Pre Rup nous apprend que, dans la tour sud-est, on vénérait Siva, dans une autre, on adorait Visnu. Dans les deux dernières tours, des statues de Siva et de son épouse Uma étaient érigées au bénéfice de l’oncle et de la tante du roi Rajendravarman, fondateur du temple.

A voir : Baie d’Halong terrestre | circuits au Vietnam Cambodge | voyage en Indochine | prix du visa vietnam | de Saigon a Phnom penh par le mekong

3.2. 1re enceinte ( ensuite )

  • Pyramide

La pyramide qui est posée sur la deuxième terrasse comprend trois gradins.
Le premier gradin a un soubassement de latérite avec une base fortement moulurée et une bordure haute à doucine et bandeau. De forme carrée, il mesure 50 m de côté. Sur chacune de ses faces, un escalier en avancée de 6 m sur le nu du mur de soutènement, présente des massifs d’échiffre à deux redans, surmontés d’épais piédestaux en grès qui supportaient des lions assis en pierre, aujourd’hui disparus pour la plupart. Dix-sept marches conduisent au niveau haut du gradin. La largeur de départ de cet escalier est de 4 m, mais la largeur d’emmarchement diminue au fur et à mesure que l’on monte. Le haut du gradin forme une allée périphérique de 4 m de large, occupée sur chacun de ses angles par trois réductions de temples, régulièrement espacés, soit douze au total. Chacun de ces édicules mesure un peu plus de 3 m de hauteur. Construits en brique, ils Couvrent à l’est par une unique porte basse encadrée de colonnettes et surmontée d’un linteau de grès sculpté. Les autres faces de ces petits temples comportent une fausse porte, juste épannelée, et un linteau à la décoration parfois à peine esquissée.

Le deuxième gradin est parementé de latérite. On accède à sa partie haute par neuf marches donnant accès à une nouvelle allée périphérique de 3 m de large, entièrement libre.
Le parement du troisième et dernier gradin, ainsi que ses dalles de sol, sont en grès. Également de forme carrée, il mesure 35 m de côté. Sur son côté est, un escalier central à redans comporte huit marches et mesure 3,10 m de large. Il est flanqué, sur chacun de ses côtés, d’un escalier annexe qui, curieusement, ne mène à rien. Il n’est là, manifestement, que pour les besoins de la composition architecturale. Sur les trois autres côtés, on ne trouve qu’un escalier.

3.2. 1re enceinte ( enfin)

  • Sanctuaire central

Au centre du troisième gradin, on trouve une pyramide plus petite portant le sanctuaire central construit, de même, en brique. Il est posé sur un double soubassement carré à redans et mouluré. Les soubassements ont respectivement 15 m et 12 m de côté. Chacune des directions cardinales est ponctuée d’un escalier de neuf marches, flanqué de murs d’échiffre surmontés de lions assis. La tour elle-même est bâtie suivant un plan carré à redans de 8 m de côté. Tout comme pour les sanctuaires annexes, une vraie porte sur la face est possède des colonnes baguées et décorées, surmontées d’un linteau sculpté. Sur les autres côtés, des fausses portes sont pareillement entourées par des colonnes et des linteaux.

La toiture est en forme de pyramide à cinq ressauts dégressifs sur lesquels on peut encore reconnaître quelques motifs de fausses fenêtres et de personnages, ébauchés dans la brique. Cette tour approche les 17 m de hauteur. Aux angles de ses murs, on voit, esquissés, des personnages en pied. Apparemment, ceux situés à l’ouest sont des figures féminines, alors que ceux du côté est ont des formes masculines. La même disposition existe d’ailleurs aussi pour les quatre tours-sanctuaires annexes. À l’intérieur, se trouve une cella carrée de 4 m de côté. L’inscription du temple nous apprend que cette cella était occupée par le linga principal. Comme dans la grande majorité des constructions en brique, les murs de ces cinq tours-sanctuaires sont marqués par une multitude de petites cavités, servant d’accrochage à un revêtement de mortier de chaux.

Sehen Sie mehr : Halong Phoenix cruiser

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress