Mebon oriental ( Partie 2)

Mebon oriental ( Partie 2)

3.2. 2e terrasse et 1re enceinte
Le mur de soutènement en latérite qui limite la 2e terrasse, a une hauteur de 2,40 m. On accède à son niveau haut par quatre escaliers dont les murs d’échiffre sont surmontés de lions assis. Une nouvelle allée dallée, sans balustrade, mais relativement étroite avec ses 2 m de large, entoure le mur de latérite de la 1re enceinte, haut de 1,50 m, qui se raccorde aussi « en baïonnette » aux trois tours passages nord, sud et est, la jonction sur le côté ouest se faisant par un mur rectiligne. Comme sur l’allée de la lre terrasse, on trouve aux quatre angles de cette deuxième plate-forme des éléphants de pierre, identiques, mais d’une hauteur ramenée à 1,75 m. Les quatre tours de passage, presque identiques, sont construites en latérite. Elles sont actuellement en partie
Mebon oriental en ruine. Cependant, on peut reconstituer leur plan à redans qui tient dans un carré de 7 m de côté. Leur superstructure a disparu, mais on peut penser qu’elles étaient réalisées en forme de tour, avec des étages dégressifs en retraits. L’intérêt de ces tours passages réside maintenant dans les linteaux de leurs portes, dont certains méritent un moment d’attention.

A voir : Circuits  sur mesure au Vietnam | voyages au Vietnam et Cambodge | voyage en Indochine |saigon – phnom penh en sampan|visa en ligne vietnam

3.3. 3e terrasse
Autour de la terrasse centrale, on trouve une esplanade périphérique mesurant environ 11 m à l’ouest et 19 m sur les trois autres côtés. Cette surface est occupée dans chacun des angles nord-est, nord-ouest et sud-ouest, par une « bibliothèque » et, dans l’angle sud-est, par deux bâtiments identiques. De part et d’autre de chacune des tours passages, on trouve également deux petites tours de brique, soit huit au total qui, toutes, abritaient un linga. Posées sur un soubassement bas, elles ont un plan à redans, que l’on peut inclure dans un carré de 5 m de côté. Leur unique porte est orientée à l’est, les autres faces de brique étant juste épannelées pour ébaucher de fausses portes encadrées de piliers surmontés d’un fronton. Leur couverture est constituée par une succession de petits étages à retraits progressifs. On notera les milliers de petits trous réservés dans la brique pour accrocher le revêtement de mortier de chaux aujourd’hui disparu. Les colonnes octogonales décorées et leurs linteaux de grès imagés qui, pour la plupart, sont restés en place, sont pleins d’intérêt. Les trois « bibliothèques » du côté est ont leur unique entrée face à l’ouest, alors que les deux autres du côté ouest sont ouvertes sur l’est. Chacune est de plan rectangulaire de 6 m sur 8 m. Elles sont construites en brique, mais les colonnes encadrant l’entrée ainsi que les linteaux sont en grès. Leurs superstructures n’existent plus.

Mebon oriental ( Partie 2)

3.4. 4e terrasse
Le soubassement de cette dernière terrasse est en grès avec un parement à fortes moulures. Posé sur un ressaut, il mesure 2,65 m de haut. On y accède par un escalier de 1,60 m de large, flanqué de murs d’échiffre surmontés par des lions assis. Cette terrasse carrée de près de 35 m de côté, dallée de grès, supporte le sanctuaire central, entouré de quatre sanctuaires annexes. Construits en brique, tous ont leur unique entrée à l’est.

3.5. Sanctuaires annexes
Chacune des quatre tours est posée sur un soubassement de grès assez bas, à deux ressauts. Leur plan est un carré de près de 6 m de côté, avec des avancées au droit de la porte, et de fausses portes, encadrées par des colonnes octogonales de grès, baguées de perles et de fleurons, leur base portant un sujet sous arcature. La porte elle-même comporte un entourage de grès mouluré. Les fausses portes sont fermées par deux vantaux de pierre. Le large montant central est marqué par cinq gros « cabochons » carrés très saillants. L’ensemble est très décoré. Au-dessus de chaque porte, un linteau de grès finement sculpté soutient un fronton de brique sans décor qui repose à ses extrémités sur deux pilastres. Les panneaux des angles du corps central portent des ébauches taillées dans la brique, représentant des personnages debout sous arcature. La toiture en forme de pyramide à ressauts comporte quatre étages dégressifs qui reposent sur le corps du bâtiment par l’intermédiaire d’une corniche fortement moulurée. Comme les huit petites tours du niveau inférieur, ces sanctuaires annexes étaient recouverts d’un enduit au mortier de chaux, collé à la brique et maintenu par la pénétration du mortier dans les trous ronds visibles sur toutes les parois.

3.6. Sanctuaire central
Le sanctuaire central a les mêmes dispositions que les quatre sanctuaires annexes, mais il est monté sur un soubassement de grès mouluré de 1,85 m de haut, qui forme un quadrilatère de 13 m de côté. Quatre escaliers, avec murs d’échiffre et lions assis, desservent cette ultime terrasse. Ce sanctuaire a un plan carré de 8 m de côté, avec une cella intérieure de 4 m sur 4 m. La hauteur totale du sanctuaire peut être estimée à 18 m alors que les tours annexes atteignent presque les 13 m. Les linteaux du sanctuaire central méritent une grande attention.

Für mehr Infos: Halong Dschunke

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress