Mebon oriental ( Partie 1)

Mebon oriental
  • Date : 952
  • Constructeur : Rajendravarman
  • Culte : brahmanique (sivaïte)
  • Dégagement : 1935
  • Travaux : 1935 à 1939
  • Pron. : mebon khang keutt Repère : F. 35
  • Intérêt : *** archéologique, artistique
  • Visite : le matin

Mebon oriental

1.Accès
Prendre le Grand Circuit par la droite. Le Mebon oriental est situé à 1,3 km au nord du Pre Rup, en bordure et à l’ouest.

2.Caractéristiques
Ce monument se trouve au centre du Grand Baray oriental. La butte de terre sur laquelle a été construit ce temple montagne, a été créée artificiellement. Du fait de sa situation d’île, le monument ne comporte pas de chaussée d’accès car, lorsque le Baray était encore en eau, on accostait au temple par quatre débarcadères situés sur les deux axes principaux. Rien ne marquant extérieurement une orientation préférentielle, on pouvait aborder sur n’importe lequel des quatre débarcadères de cette | île » de 114 m sur 117 m, car ils sont tous identiques. Cependant, comme dans la grande majorité des monuments khmers, le côté est semble, ici aussi, quelque peu privilégié.

Le Mebon oriental est pratiquement situé sur l’alignement de la Porte de la Victoire, du gopura central du Palais royal et du Phimeanakas. C’est un temple montagne constitué de trois terrasses.

A voir : baie d along en 2 jours | saigon phu quoc par mekong | vietnam sapa | visa pour aller au vietnam | Trek à Sapa

3.Description et commentaires
C’est par le côté est que nous commençons la visite. Le débarcadère est se situe en avancée de 10 m par rapport au mur qui retenait les eaux du Baray. Haut de 2,60m, ce mur repose sur un fort soubassement à trois degrés de 1,35 m de haut qui, à l’époque, était sous l’eau. De la petite terrasse du débarcadère, on atteint la première plate-forme par un escalier de 1,80 m de large, gardé par deux lions montés sur les murs d’échiffre. Une allée dallée de latérite, large de plus de 6 m sans garde-corps extérieur, longe le mur de la 2e enceinte. Aux quatre coins des allées périphériques, des éléphants monolithes, taillés dans le grès, font face aux quatre directions intermédiaires. Le dessus de leur tête se trouve à 1,85 m du sol de l’allée. Montés sur un socle, défenses en avant et oreilles en éventail, la trompe pendante soudée au socle, ils sont harnachés et portent sur leur poitrail un lourd collier de grelots. On remarquera, sur les allées, taillés dans le grès, des rigoles d’évacuation des eaux de pluie. Sur la partie ouest du mur nord, on trouvera, à environ 20 m du gopura, une tête de monstre qui, gueule ouverte, sert de gargouille. Poursuivant la visite sur le côté est, on atteint le mur de latérite de la 2e enceinte.

3.1. 2e enceinte
Ce mur, haut de 2,10 m, est couronné d’un important chaperon mouluré. Les quatre gopura de cette clôture sont identiques, avec un hall central en forme de croix grecque de 10 m de côté, précédé, sur les axes cardinaux. de porches à fenêtres à barreaudages, et flanqué sur les autres branches de la croix de petites salles à larges baies. Afin de pouvoir décaler les gopura pour leur ménager plus d’espace, on a coudé, à leur niveau, le mur d’enceinte « en baïonnette ». Passé le gopura est, on se trouve dans une cour périphérique de 12 à 15 m de large, suivant les côtés. Cette cour est en grande partie occupée par une succession de bâtiments oblongs, avec porches et portes encadrés de grès. Construits en latérite, plusieurs d’entre eux comportent des fenêtres basses et hautes, fermées par des balustrades et même par des pierres dressées ! Ces bâtiments étaient certainement couverts de tuiles mais la plupart d’entre eux sont maintenant très dégradés. Cependant, ceux situés au sud restent encore partiellement en état. On ne sait pas très bien à quoi pouvaient servir ces constructions en grande partie obscures, peut-être de dépôt d’objets de culte ou de salle de repos et de méditation comme certains auteurs le suggèrent.

Sehen Sie mehr: Halong sails

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress