Les monuments khmers

Les monuments khmers-groupe-ruluos

En partant de thèmes typiquement indiens, les Khmers ont su créer des modèles profondément originaux. Ils ont excellé en architecture, art dans lequel ils furent des concepteurs de génie. Dans la réalisation, leur talent s’est manifesté plutôt dans la décoration et la sculpture que dans la maçonnerie et sa mise en œuvre, cette dernière technique relevant, en ce qui les concerne, de « l’empilage de pierres ». Cependant, on reste confondu devant l’ampleur de plusieurs de leurs réalisations, dignes de certains grands travaux de la Chine antique et dont on ne trouve aujourd’hui d’équivalent que dans quelques sites archéologiques d’Égypte ou du Mexique. Une des premières particularités de la plupart des monuments du Cambodge reste leur caractère cosmolo-gique: le temple est réalisé à l’image de l’Univers, tel qu’il a été conçu par l’Inde brahmanique.

Le groupe Ruluos

Les monuments khmers-groupe-ruluos

Les Khmers ont toujours préféré les hauteurs pour établir leurs lieux de culte, mais si, par nécessité, il leur a fallu construire en terrain plat, leurs temples remplissent néanmoins la fonction de lieu privilégié, d’où les humains peuvent communiquer avec le ciel. La communication avec les dieux ne pouvait être établie que par le roi, le plus haut personnage de l’État, qui centralise et ordonne les énergies spirituelles et matérielles du pays, en fait un Dieu sur terre.

A voir : croisière sur la baie d Halong| croisière sur le Mékong | trekking à Sapa |  excursion baie d’halong terrestre | voyages vietnam cambodge | Randonnées à Mai Chau | voyage 10 jours vietnam

Les Khmers ont adopté deux dispositions pour construire leurs sanctuaires:le temple plat qui consiste en une terrasse légèrement surélevée supportant une série de tours généralement dédiées aux souverains défunts ou aux parents du roi. L’exemple parfait de ce premier type de temple est le Preah Ko, dans le groupe de Roluos ;le deuxième type est la traduction sur terre du Cosmos tel que l’a élaborée l’Inde, mais adaptée par le génie propre des Khmers : le temple montagne, qui consiste en une pyramide tronquée à plusieurs degrés, telle que nous pouvons la voir au Bakong ou à Angkor Vat.

Un autre trait de l’architecture khmère, surtout perceptible dans la réalisation de l’ensemble du temple montagne, est la magnifique ordonnance de son plan. L’exemple le plus éloquent est celui d’Angkor Vat disposé suivant deux axes en croix dont une tour est le centre, l’ensemble de constructions devient alors pratiquement symétrique, par rapport à l’axe longitudinal.

Besuchen Sie uns unter: Halong bay tour

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress