L’architecture Khmère

L’architecture Khmère-angkor-wat

L’ordonnance des plans des premières réalisations khmères, qu’elles soient temple plat ou temple montagne, est relativement simple, comme on peut le constater à Preah Ko et au Bakong. Au cours des siècles, la disposition et les volumes des divers éléments du plan ont évolué pour produire des modèles quasiment parfaits, comme par exemple Angkor Vat, pour le temple montagne, et Banteay Samre, pour le temple plat. Le désir d’améliorer encore la formule a conduit à la complication et à la surcharge, comme au Bayon et au Preah Khan, et, en fin de compte, à la décadence. Ce processus de dégénérescence est commun à bien des arts.

Angkor Wat

L’architecture Khmère-angkor-wat

Le temple pré-angkorien que l’on situe entre le VII è et le IXè siècle, ne présente pas, en général, un plan très élaboré : il se compose d’un seul sanctuaire, entouré d’une douve carrée ou rectangulaire. L’accès au temple se fait Angkor Vat, troisième galerie sud-ouest : un des murs portant des bas-reliefs par une chaussée de direction est-ouest, située dans l’axe du monument. Dans quelques réalisations, un mur d’enceinte vient s’intercaler entre le temple et la douve, pour marquer davantage l’espace sacré. On peut déjà noter, au cours de cette période, une intention de composition plus élargie, comme dans le groupe central de SamborPreiKuk.

A voir : Croisière baie d’along | Circuit Delta du Mekong | sapa trek

À la fin du IXè siècle et au début du Xè siècle, se précise la tendance de rassembler sur un seul soubassement de petite hauteur plusieurs sanctuaires d’un nombre généralement impair, et de les établir sur un seul rang, tout en donnant une plus grande Importance au bâtiment central (PrasatKravan). On place ensuite les sanctuaires alignés sur deux rangs comme à Preah Ko et, enfin, on les dispose en quinconce.

Dès le début du ix8 siècle, l’architecture de la période angkorienne, aboutissement des réalisations précédentes, fait apparaître petit à petit des plans d’une certaine ampleur, tracés suivant des compositions de plus en plus savantes. Deux types de plan se dégagent en fonction de la disposition des éléments qui les composent :

  • le plan symétrique par rapport à deux axes se coupant à angle droit est-ouest, nord-sud. Ce type n’est utilisé que pour les pyramides de quelques temples, comme au Bakong et au Bakheng. Dans le but de soulignerdavantage l’entrée principale, généralement sur le côte est, les constructeurs khmers sont amenés à concevoir sur cette orientation de vastes chaussées, des constructions annexes et des galeries, ce qui les conduit à « étirer » leur plan et à créer le deuxième type défini ci-après ;
  • le plan symétrique par rapport à un seul axe longitudinal. Ce principe a été utilisé aussi bien pour les temples montagnes (PreRup, Angkor Vat) que pour les temples plats (BanteaySamre, Ta Prohm).

Sehen Sie mehr: 3 Tage Halong Bucht

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress