Kravan ( Prasat Kravan) – Partie 2

3.1.Sculptures intérieures
Les sculptures intérieures de grandes dimensions, exécutées sur brique, sont tout à fait exceptionnelles dans
l’art khmer. Celles du Prasat Kravan ne paraissent pas avoir été destinées à recevoir un enduit. Étant donné la succession des assises et la perfection des raccords des briques entre elles à l’emplacement des bas-reliefs, il semble qu’on puisse envisager deux possibilités:

  • soit les briques encore en l’état d’argile molle étaient modelées par panneaux avant montage, ce qui devait permettre d’obtenir de bons raccords entre parties façonnées. Ces briques passaient ensuite à la cuisson avant d’être montées définitivement en mur ;
  • soit la paroi était dressée avec une surépaisseur de brique aux endroits prévus pour la sculpture. Ce dernier procédé devait nécessiter l’intervention d’un sculpteur particulièrement habile, car la brique cuite, difficile à tailler, laisse toujours des éclats délicats à reprendre.

Ces décorations n’existent que dans deux sanctuaires, celui du centre et celui situé à l’extrême nord.

A voir : Croisieres baie halong | Circuit Mékong | sapa trek | Visa pour aller au vietnam

3.2. Sanctuaire central
La cella de ce sanctuaire forme un carré de 3,40 m de côté. Sur la face sud, sous une très belle arcature trilobée décorée, on a représenté la scène légendaire où Visnu, tout d’abord sous les traits (avatar) d’un brahmane nain, grandit tout à coup jusqu’à devenir gigantesque et s’empare du Monde en le franchissant en trois pas. Visnu est ici représenté avec ses quatre bras portant ses symboles consacrés : la boule (la terre), le disque, la conque et la massue. Son pied gauche repose sur un socle, alors que son pied droit prend appui sur une fleur de lotus épanouie, supportée par une déesse sortant à demi de l’Océan, indiqué par trois traits ondulés.

Sur la face ouest, un Visnu à huit bras est entouré de personnages en prière, la plupart masculins, étagés sur six registres, et qui vont en se multipliant du bas vers le haut. L’ensemble est surmonté d’une frise avec d’autres personnages en oraison, et d’un énorme saurien – sorte d’iguane – dont on n’a pas encore trouvé la signification, mais qui accompagne certaines représentations de Visnu à partir du Xè siècle.
La face nord, toujours sous une arcature richement décorée, le motif bien connu de Visnu, et ses quatre symboles, porté sur les épaules de Garuda, son véhicule, coiffé d’un diadème et les ailes déployées. De part et d’autre du piédestal supportant le dieu et l’oiseau, deux personnages sont assis en pièrre.

6.Sanctuaire nord
La cella carrée du sanctuaire ne mesure que 2,60 m de côté. Sa décoration est entièrement consacrée à Laksmi, l’épouse de Visnu.
Sur le côté ouest, face à l’entrée, on a représenté Laksmi, debout, avec ses quatre bras portant ses symboles : sur le côté droit, le disque et le trident, à gauche, le croc a éléphant et le lotus. Comme sur les autres représentations, des personnages sont en prière au pied de la déesse.
Sur le côté nord, à droite en entrant, Laksmi est représentée debout, avec seulement deux bras. Ce qu’elle tient dans ses mains n’est pas très identifiable. Trois personnages prient à ses côtés..
Sur les piédestaux de la porte, on notera les inscriptions qui relatent l’érection d’une statue de Visnu, en 921.
Ce monument qui était en très mauvais état, a été magnifiquement restauré de 1962 à 1966 par l’équipe d’architectes de la Conservation d’Angkor. Ce travail, très délicat, n’était pas une tâche aisée, en raison de la difficulté à restaurer la brique.

Lesen Sie mehr: Cruise Halong

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress