Hydrographie

la vie des habitants cambodgiens sur le Grand Lac

La vie au Cambodge est largement conditionnée par la présence de l’eau : les flots du Mékong et ceux du Grand Lac, l’eau des rivières et celle de la saison des pluies.Le Mékong est un fleuve puissant de 4 200 km de long. Issu de la chaîne neigeuse de l’Himalaya, il s’écoule au nord-est du Cambodge vers la mer de Chine, en intervenant au passage sur le niveau des eaux du Grand Lac, suivant les saisons.

La vie des habitants cambodgiens sur le Grand Lac

la vie des habitants cambodgiens sur le Grand Lac

La cuvette du Grand Lac est probablement due à l’effondrement du sol à cet emplacement à une époque géologique récente. Ce lac, en forme de guitare, communique avec le Mékong. Véritable poumon aquatique, il se gonfle et se rétracte au rythme des saisons : aux plus basses eaux, en saison sèche, d’octobre à juin, le lac occupe une superficie de 3 000 km2. En période de pluie, d’août à septembre, le Mékong, en débordant à la suite de la fonte des neiges de l’Himalaya et des pluies de mousson, répand une énorme masse d’eau qui remplit au passage, en une sorte de vase communiquant, le lac, par l’intermédiaire de la rivière Tonie Sap. La superficie du lac triple alors pour atteindre plus de 9 000 km2. La limite de cette inondation a conditionné en partie l’installation du site d’Angkor. Le débordement du Grand Lac a aussi grandement influé sur la vie des Khmers.

Itinéraire pour les voyages au Cambodge

La rivière Tonie Sap

Tonie Sap

Les rivières du Cambodge sont peu importantes. Elles sont principalement issues de la chaîne des Dangrek et de celle des Cardamomes et se répartissent comme une série de rayons autour du Grand Lac où elles se déversent.

Lesen Sie mehr: Ha Long

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress