Banteay Srei ( Partie 5)

8. Les sanctuaires ( La première partie)
Les trois sanctuaires présentent un intérêt iconographique particulier, grâce notamment aux représentations sculptées sur le linteau des portes. En effet, ceux-ci se révèlent les plus inventifs et les plus historiés de tout le monument car, en plus du motif central généralement assez explicite par lui-même, on a suggéré par des petits tableaux, placés au quart et aux trois quarts de la longueur du linteau, d’autres scènes se rapportant à la légende qui est illustrée.

8.1. Sanctuaire central (SC)

  • Face sud (22)

Linteau (au-dessus de la fausse porte) : le sculpteur a représenté ici un épisode de la grande épopée indienne du Mahabharata : le dieu Siva, travesti en chasseur, dispute au prince Arjuna un sanglier – qui n’est autre que le démon Muka – que chacun d’eux prétend avoir tué le premier. Siva, qui sort vainqueur de l’attercation, se fait reconnaître d’Arjuna et, magnanime, lui fait don d’une arme magique qui l’accompagnera tout au long de sa geste future. Au centre du linteau, on voit, sous une petite arcature trilobée, Siva et Arjuna, luttant enlacés.

Curieusement, le sculpteur a donné aux deux personnages une attitude qui semble les entraîner plutôt dans un mouvement de danse. Ils reposent tous deux sur un socle soutenu par la tête du pseu-do sanglier Muka et par une patte de deux lions dressés divergents, qui crachent une hampe. Les motifs aux quarts représentent Siva et Arjuna sous arcature, posés sur une sorte de coupelle, prêts à décocher une flèche. Figurés à mi-corps, ils se penchent hors de l’arcature, regardant vers le motif central, entraînant le regard du visiteur vers le point fort de la composition. Un personnage est encore sculpté à chaque extrémité du linteau. Celui placé à gauche se présente debout sur un socle, tourné aussi vers le motif central, une longue épée à la main. Le sujet opposé est en buste, mais dégradé, il est illisible. Il est possible que ces deux derniers personnages ne soient, en fait, que deux chasseurs assistant à l’empoignade de Siva et d’Arjuna.

A voir : Voyage Ninh Binh | trek Mai Chau | Aventure au Vietnam | Rundreise Vietnam und Angkor.

Fronton trilobé en • anse de panier »
-Tympan : le centre du tympan est occupé par Yama, dieu de la mort et gardien de la direction du sud. Sa monture est le buffle. Mais ici, peut-être par souci d’une composition symétrique, il est représenté sur un socle porté par trois lions atlantes.

  • Face ouest (23)

Linteau (au-dessus de la fausse porte) : au centre de la composition, une tête de monstre laisse tomber une pendeloque de sa gueule ouverte. De part et d’autre de ce motif, sont dressées deux têtes d’animaux.
L’une d’elles crache la volute de feuillage qui constitue-1’arcature polylobée sous laquelle s’abrite le sujet principal du tableau, c’est-à-dire l’enlèvement de Sita par le démon Viradha. Celui-ci, appuyé de son seul pied droit sur la tête du monstre, tient une lance dans sa main, et emporte Sita, qui esquisse un sourire résigné, sur son épaule gauche. La hampe sinueuse de feuillage qui barre horizontalement le linteau, est interrompue aux quarts par des têtes de Garuda, pour se terminer aux extrémités en volutes sous lesquelles appar raissent, sous arcature, en buste, Rama et son frère Laksmana, brandissant leurs épées en direction du démon ravisseur, ramenant ainsi le regard du visiteur vers le centre du linteau où se trouve le point fort de la composition.

Fronton trilobé en « anse de panier »
-Tympan : au centre, la divinité gardienne de la direction ouest, Varuna, dont la tête est malheureusement dégradée, est placée sous arcature flammée, à califourchon sur l’oie sauvage. Lensemble du sujet repose sur une corolle de fleur. De là, partent des hampes de feuillage se retournant en volutes aux extrémités.
-Rampant : traité comme ceux des autres frontons.

  • Face nord (24)

Linteau (au-dessus de la fausse porte) : nous retrouvons sur ce linteau une scène du Ramayana. Il s’agit du combat entre les frères ennemis Valin et Sugriva. rois des singes. Au cours d8 la lutte, Rama assure la victoire de son allié Sugriva, en abattant Valin d’une flèche. On a représenté ici, au centre du linteau, sous une arcature poly-lobée, l’affrontement entre les deux « rois singes » dressés sur leurs pattes arrière.Ils s’agrippent, se frappent du « poing » et se mordent le museau. L’ensemble repose sur un socle soutenu par trois makara dont deux crachent une hampe de feuillage. Sur chaque quart de cette hampe, un petit sujet en buste – d’un côté, Rama et de l’autre, probablement Laksmana – tire à l’arc et dirige ses flèches sur le couple de singes batailleurs. À chaque extrémité du linteau, un autre singe assiste à la scène, tourné vers le centre de la composition. Celui de droite est représenté en pied, et celui de gauche, en buste.

Fronton trilobé en « anse de panier »
-Tympan : parmi les volutes de feuillage, on reconnaît Kubera, gardien de la direction nord, qui surmonte ici des lions atlantes au lieu du lion unique qui est sa monture habituelle.
-Rampant : identique aux autres rampants.

Sehen sie mehr: Halong Bay Luxury cruise | Mekong Delta tours 1 night.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress