Banteay Prei

  • Sign. : La Citadelle de la forêt
  • Date : fin XIIè-début XIIIè
  • Constructeur : Jayavarman VII
  • Culte : bouddhique
  • Pron. : bantiay prei
  • Repère : A. 26
  • Intérêt : * archéologique
  • Visite : matin ou après-midi

Banteay Prei-angkor

1. Accès
Prendre le Grand Circuit par la gauche. En sortant de la Porte nord d’Angkor Thom, contourner le Preah Khan jusqu’à arriver au niveau de sa Porte nord et, 750 m plus loin, prendre le chemin de terre-situé à gauche. On passe devant les vestiges du Prasat Prei et, 150 m après, on aperçoit le Banteay Prei.

A voir : croisiere 2 jours baie d’halong | Croisière Mekong Vietnam | homestay Sapa

2.Caractéristique
Temple de petites dimensions, qui offre l’avantage de présenter le schéma en réduction des grands temples plats de l’époque de Jayavarman VII, comme Preah Khan ou Ta Prohm.

3.Description et commentaires
En arrivant par le côté est, on remarque les restes de ce qui devrait être, une 3e enceinte.
La 2e enceinte, en latérite, est un mur de faible hauteur, marqué de fortes moulures surmontées d’une « crête » de grès parée d’une succession de Bouddha, aujourd’hui bûchés. Son gopura est, cruciforme, est en grès. Il ne reste, dressés, qu’une partie du hall central et des salles latérales avec, en haut-relief, quelques Devata, et des fenêtres à balustres à stores à demi tirés. La superstructure a disparu, écroulée à l’intérieur. Seul, un petit gopura a été construit à l’ouest, en plus de celui de l’est. Les portes nord et sud n’existent pas. Des douves entourent cette 2e enceinte de 80 m de long sur 60 m de large environ. Le gopura est de la 1re enceinte est caractéristique de l’époque de Jayavarman VII, avec son entrée principale et ses passages latéraux flanqués de Devata sous arcatures, ses fenêtres à balustres aux stores à demi tirés, et sa tour centrale terminée en lotus épanoui. De ce gopura part une deuxième enceinte de 25 m de large sur 30 m de long, qui est formée par une galerie en grès assez étroite et obscure, Sa couverture en encorbellement, surbaissée, est aussi surmontée d’une « crête ». Cette galerie s’ouvre aux quatre orients par des gopura traités sobrement. Chaque entrée est agrémentée de Devata sous arcatures. Le passage central est surmonté d’une tour à deux étages à retraits, qui se termine en fleur de lotus. Chaque angle de la galerie comporte un faux pavillon d’angle de faible hauteur.

Au centre de la cour formée par la galerie périphérique, se situe le sanctuaire central qui n’est pas relié à la galerie. De plan cruciforme, ce sanctuaire comporte un hall central en forme de croix avec une cella carrée de près de 2 m de côté, ouverte sur ses quatre faces. Les fausses fenêtres à balustres ne portent pas de stores. Les frontons à représentations bouddhiques ont été bûchés. Les superstructures existent encore en partie, mais il ne reste qu’une moitié de la tour centrale qui surmonte la cella.
Parmi les éboulis qui encombrent la partie sud-ouest de la cour, on pourra reconnaître l’énigmatique « pilier à luminaire » que l’on retrouve dans les grands temples de cette époque. Dans la partie sud-est de cette cour, très encombrée par les éboulis, a été ménagée dans le sol une cuve de forme rectangulaire à parements de latérite, dont on ignore la destination.

Sehen Sie mehr: 3 Tage Halong Bucht

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress