Angkor Vat ( Partie 7 )

7. Galerie est, aile nord : « La Victoire de Visnu sur les Asura »

Ce panneau, long de 50 m, a été identifié, avec quelque vraisemblance, comme étant la représentation du combat soutenu par Visnu contre les quatre Asura : Muru, Nisunda, Hayagriva et Pancanada, défenseurs d’une ville, propriété du démon Naraka.
Ce bas-relief, d’une facture très en deçà des représentations précédentes, a été exécuté au Visnu contre les quatre Asura : Muru, Nisunda, Hayagriva et Pancanada, défenseurs d’une ville, propriété du démon Naraka.

Ce bas-relief, d’une facture très en deçà des représentations précédentes, a été exécuté au xvi® siècle, suivant un tracé antérieur. Il est axé verticalement sur un motif central et composé horizontalement suivant cinq plans superposés. Deux corps d’armée Asura convergent vers le centre du panneau, parmi les éléphants, les chevaux et les animaux mythiques. Des chars et des guerriers s’approchent de Visnu monté sur Garuda. Le dieu porte ses quatre attributs et fart face avec succès aux assaillants à têtes de démon qui l’entourent (25). À environ 4 m à droite du motif central, on remarquera l’étrange troupe de guerriers armés de la lance et du bouclier, caracolant sur de grands oiseaux (des autruches ?), debout, la jambe droite passée autour du cou du volatile (26).
Visnu contre les quatre Asura : Muru, Nisunda, Hayagriva et Pancanada, défenseurs d’une ville, propriété du démon Naraka.

A voir : Croisieres baie halong | Sampan song xanh | Victoria hotel Sapa tour

Ce bas-relief, d’une facture très en deçà des représentations précédentes, a été exécuté au XVIè siècle, suivant un tracé antérieur. Il est axé verticalement sur un motif central et composé horizontalement suivant cinq plans superposés. Deux corps d’armée Asura convergent vers le centre du panneau, parmi les éléphants, les chevaux et les animaux mythiques. Des chars et des guerriers s’approchent de Visnu monté sur Garuda. Le dieu porte ses quatre attributs et fart face avec succès aux assaillants à têtes de démon qui l’entourent (25). À environ 4 m à droite du motif central, on remarquera l’étrange troupe de guerriers armés de la lance et du bouclier, caracolant sur de grands oiseaux (des autruches ?), debout, la jambe droite passée autour du cou du volatile (26) siècle, suivant un tracé antérieur. Il est axé verticalement sur un motif central et composé horizontalement suivant cinq plans superposés. Deux corps d’armée Asura convergent vers le centre du panneau, parmi les éléphants, les chevaux et les animaux mythiques. Des chars et des guerriers s’approchent de Visnu monté sur Garuda. Le dieu porte ses quatre attributs et fart face avec succès aux assaillants à têtes de démon qui l’entourent (25). À environ 4 m à droite du motif central, on remarquera l’étrange troupe de guerriers armés de la lance et du bouclier, caracolant sur de grands oiseaux (des autruches ?), debout, la jambe droite passée autour du cou du volatile (26).

8. Galerie nord, aile est : « La Victoire de Krisna sur “Asura Bana »

Ce panneau, long de 63 m, a aussi été sculpté au xvie siècle. Il n’est pas très bien réalisé et, à part quelques parties relativement bien aérées permettant de saisir le mouvement des personnages, il est peu lisible à cause de la confusion créée par les corps entremêlés des guerriers.

Il s’agit de la représentation d’une légende de Visnu : pouf délivrer Aniruddha, retenu prisonnier par l’Asura Bana dans la ville de Çonitapura, Krisna, aidé de ses alliés, attaque les Asura et les défait. Vainqueur, Krisna, sur les instances de Siva, épargne Bana, vaincu.

À environ 10 m de l’extrémité est du bas-relief, on reconnaîtra Garuda, les ailes déployées, essayant d’éteindre l’incendie de la ville (27). Il traverse sans dommages le rempart de flammes. En face de lui, de l’autre côté du brasier, Karttikeya, aux six visages, un allié de Bana, monté sur un rhinocéros, défend le passage.

Plus loin, un sujet qui tient presque toute la hauteur du panneau, montre Garuda, les ailes étendues, portant Krisna sur ses épaules (28). L’avatar du dieu est doté de plusieurs visages superposés — les textes disent « mille » -. De ses huit bras, il brandit les attributs consacrés : disque, conque, massue, flèche, lance, foudre, arc et bouclier. Derrière lui, porté aussi par Garuda, se trouve Pradyuma, le fils d’Aniruddha, qui est retenu prisonnier. Devant Krisna, on reconnaît sur l’aile gauche de l’oiseau divin, Balarama, le frère de Krisna, brandissant un soc de charrue, comme une arme. On trouve sur ce panneau plusieurs répliques de Krisna monté sur Garuda (29). Plus loin, vient la rencontre de Krisna et de Bana aux bras multiples, monté sur son char tiré par des lions (30). Une bataille s’ensuit, de laquelle Krisna et ses compagnons sortent vainqueurs.

À l’extrémité du bas-relief, on peut voir Krisna, agenouillé devant Siva trônant sur le mont Kailasa, avec son épouse Parvati et Ganesa, un de ses fils à tête d’éléphant (31). Siva demande à Krisna de laisser la vie sauve à Bana, qui est vaincu.

Sehen Sie mehr: Halong Bucht 2 Tage

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress