Angkor Vat ( Partie 6 )

6. Galerie est, aile sud : « Le Barattage de l’Océan de lait »

Le panneau de 47 m de long est de composition rigoureusement symétrique par rapport au motif central. Il est tout à la gloire de Visnu et au mythe de la création, au cours duquel s’affrontent les forces du Bien et du Mal.

La légende raconte la lutte qui ne cesse pas, entre les malfaisants Asura, dieux déchus et démons, et les Deva, dieux bienveillants. Ces derniers, accablés par cette lutte sans fin, allèrent demander, sur les conseils d’Indra, l’intervention de Visnu dans ce conflit.Celui-ci leur suggéra de s’allier momentanément à leurs ennemis Asura pour baratter l’Océan de lait afin d’obtenir I’amrita, la liqueur d’immortalité. Le baraton fut vite trouvé avec le mont Mandara. Sur la promesse d’une portion û’amrita, le grand serpent naga Vasuki à cinq têtes, accepta de servir de câble et s’enroula autour de la montagne qui, mal assurée sur ses bases, s’enfonça dans les flots dès les premiers essais de barattage. Voyant cela, Visnu s’incarna en la tortue Kuruma, son deuxième avatar qui, sur sa dure carapace d’écaille, supporta la montagne. Le barattage put alors reprendre normalement et, de ce travail, sortirent de l’Océan toutes sortes d’êtres, parmi lesquels la déesse Sri, saktl de Visnu, Alravata, l’éléphant monture d’Indra, et Uccaihçravas, son cheval, ainsi que les Apsara, danseuses célestes et filles des eaux.

A voir : Voyage Ninh Binh | trek Mai Chau | Aventure au Vietnam

Ce long bas-relief est formé de trois registres superposés, comme celui des « deux et des Enfers ».
Sur le registre inférieur est figuré l’Océan avec ses poissons multiples, mais aussi des reptiles, des sauriens, auxquels viennent se mêler des êtres fantastiques. On remarquera que tous ces animaux sont broyés aux alentours du pied du baraton. Le fond des flots est occupé par le long corps allongé d’un naga, génie des eaux, qui redresse ses cinq têtes sur le côté gauche du bas-relief. Il s’agirait du serpent Vasuki avant qu’il n’accepte de servir de câble pour le barattage. Au centre du panneau, reposant aussi sur le fond de l’Océan, Kuruma, la tortue, supporte le mont Mandara-baraton.

Sur le registre médian, se dresse cette montagne, juste ébauchée dans la pierre (19).Comme en surimpression sur cette dernière, Visnu, en « grandeur dominante », dirige de deux de ses bras le mouvement de va-et-vient du câble Vasuki. Ses deux autres bras portent le disque et une épée. Sur le côté gauche, les Asura qui tirent sur ce câble, ont des faces démoniaques comparables à celles des suppôts de Varna du bas-relief précédent (20).Leurs sourcils sont très marqués et froncés, leurs yeux sont globuleux et l’on voit nettement sortir leurs longues canines de la commissure des lèvres. On Dompte quatre-vingt-douze Asura. Leur raction sur le câble-naga est rythmée par leux démons, figurés à une plus grande ichelle que les autres participants. Leurs ombreuses têtes sont superposées en yramide, et leurs bras sont multiples. Le chef des Asura est représenté à l’extrême gauche. D’un aspect encore plus imposant, il dispose de trente-six têtes et de dix-huit bras, il supporte le serpent Vasuki qui redresse ses cinq têtes (21 ).
Sur le côté droit, on dénombre quatre-vingt-huit Deva, commandés par deux dieux plus importants. Le premier, à la gauche de Visnu, porte curieusement la coiffure des démons Asura. Il pourrait s’agir de Vibhisana, le frère du géant Ravana, qui s’est rallié â la cause de Rama-Visnu (22). Plus à droite, le dieu aux cinq têtes superposées qui suit, est probablement Siva (23).
Le très grand singe à la coiffure royale qui, à l’extrémité du panneau, tient la longue queue relevée de Vasuki, déployée gracieusement comme un long ruban sinueux, est le simiesque chef Hanuman ou peut-être encore Sugriva, le roi des singes, allié de Rama (24). Au registre supérieur, de part et d’autre du mont Mandara, s’envolent les gracieuses Apsara nées du barattage. Le personnage qui survole la montagne n’est pas clairement identifié (peut-être Indra ?).
On remarquera, de part et d’autre du tableau principal, les armées des deux parties qui attendent, vigilantes, le résultat de l’opération.
Comme cela a déjà été signalé plus haut, la montagne pivot a juste été épannelée. C’est peut-être ce qui nous a privés de la représentation de l’éléphant et du cheval d’Indra, ainsi que de celle de la déesse Sri, épouse de Visnu. De même, le vase qui contenait l’amrita, liqueur d’immortalité, n’apparaît pas, alors que ce breuvage était la raison même du barattage.

Lesen Sie mehr: Halong Bucht 1 oder 2 Tage

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress