Angkor Vat ( Partie 5)

Galerie-angkor-wat

3.13. Galerie sud, aile est, dite « Galerie des Cieux et des Enfers »
Ce panneau, long de 63 m, débute par trois registres et se termine sur deux. Il représente l’attribution, à la mort, des récompenses ou des châtiments, en fonction des actes, bons ou mauvais, effectués au cours de la vie. Au tiers de la longueur du bas-relief, Yama, le dieu de la Mort et Juge suprême, monté sur son buffle, désigne à ses aides, de sa massue, ceux qui doivent être précipités dans les trente-deux enfers du registre inférieur où ils sont torturés et souffrent mille tourments, alors qu’au registre supérieur, princes et dignitaires rejoignent les palais célestes où les attendent l’un des trente-sept paradis.
On passe le pavillon d’angle sud-est qui ne comporte aucune décoration, et on aborde une autre galerie ornée.

Galerie à Angkor Wat

Galerie-angkor-wat

3.14. Galerie est, aile sud : « Le Barattage de l’Océan de iait »
Ce bas-relief, long de 47 m, représente la lutte au cours de laquelle s’affrontent les tenants du bien et du mal. De composition symétrique par rapport au motif central qui représente Visnu dirigeant le barattage de l’Océan, les dieux bienveillants (Deva) placés sur la droite tirent sur le serpent naga en guise de corde, alors que sur la gauche, les mauvais, les dieux déchus (Asura) leur donnent la réplique. Au bas du panneau, les poissons et les animaux étranges qui peuplent les eaux sont entraînés par le tourbillon provoqué par le baraton. De ce brassage sort la liqueur d’immortalité (amrita), d’où vont jaillir de nombreux êtres, parmi lesquels les Apsara, danseuses célestes. Poursuivant vers le nord, on trouve le gopura est qui ne présente rien de particulier, si ce n’est, sur la paroi de gauche, une inscription datant du xviiiem siècle, qui relate la construction d’un petit monument funéraire (stupa) dont on peut voir, à l’extérieur, les vestiges situés au pied du soubassement.

A voir : Trek Sapa| excursion Ninh Binh| trek à Mai Chau

3.15. Galerie est, aile nord : « La Victoire de Visnu sur les Asura »
Sur ce panneau long de 50 m, a été représenté le dieu Visnu sur sa monture, l’oiseau Garuda, faisant front avec succès aux nombreux Asura qui l’assaillent de toutes parts.
La facture de ce bas-relief est nettement inférieure à celle que nous venons de voir, car il a été sculpté au XVIè siècle, à une époque où les traditions artistiques khmères s’étaient quelque peu émoussées.
On peut passer le pavillon d’angle nord-est sans s’arrêter, aucun décor notable n’étant présent sur ses murs.

3.16. Galerie nord, aile est : « La Victoire de Krisna sur l’Asura Bana »
Sur ce bas-relief, long de 67 m, à la sculpture maladroite exécutée aussi au xvie siècle, se développe un nouvel épisode de l’épopée du dieu Visnu qui se manifeste ici sous les traits de Krisna, un de ses nombreux avatar. Une lutte s’engage entre le dieu et l’Asura – le démon Bana – dévot de Siva. De meilleure facture que le reste de la sculpture, une grande représentation de Visnu sur Garuda occupe le centre du panneau. Le gopura nord sera passé sans s’attarder, car il ne présente rien de particulier.

Besuchen Sie uns unter: Vietnam Halong

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress