Angkor Vat ( Partie 4)

Terrasse cruciforme-angkor-wat

3.8. Terrasse cruciforme
De 42 m de large sur plus de 50 m de long, elle est étagée sur deux niveaux, le premier à 2,50 m du sol et le second (décalé d’environ 0,50 m) à 0,50 m au-dessus. Le degré inférieur, limité par un mur de grès à grosses moulures, ménage un étroit passage autour de la plateforme supérieure. Il est élargi par un débord supporté par une succession de colonnes rondes cannelées verticalement. Trois escaliers, flanqués de lions, permettent d’atteindre les deux niveaux de la terrasse qui sont entourés par une naga-balustrade. On suppose que des danses sacrées étaient données sur cette terrasse. Poursuivant la visite vers l’est, on aborde maintenant le gopura ouest de la 3e enceinte.

Terrasse cruciforme à Angkor Wat

Terrasse cruciforme-angkor-wat

3.9. 3e enceinte
Le gradin inférieur de la pyramide, haut de 2,50 m, est maintenu par un parement de grès souligné de grosses moulures. Le long de son bord extérieur, il supporte la 3e enceinte du temple, qui est une galerie périphérique rectangulaire de 177 m sur 212 m, laquelle, tout le long de ses murs, déploie de magnifiques bas-reliefs. Sur les quatre axes principaux, la galerie est interrompue par un gopura plus ou moins important et chacun de ses angles est ponctué par un pavillon d’angle cruciforme. Large de 4,50 m, la galerie elle-même est bordée, côté temple, par le mur aveugle qui porte les bas-reliefs et, sur l’extérieur, par une double rangée de piliers, laissant un premier passage de 2,40 m de large, et un second de 0,98 m. Le sol est dallé de grès et la couverture est constituée d’une voûte et d’une demwoûte qui repose sur les piliers. La corniche saillante qui court en partie haute, à l’intérieur de la galerie, soutenait un plafond en bois décoré. Au droit des gopura et des pavillons d’angle, la toiture, extérieurement surélevée, est bloquée, en bout de couverture, par un mur pignon.

Les gopura ouest et est sont identiques en composition et en dimensions. Longs de 60 m, chacun se compose d’un pavillon central avec porche extérieur très allongé, relié par une galerie bordée d’un mur avec fenêtres à deux autres petits bâtiments annexes, en forme de croix grecque, qui sont d’ailleurs identiques aux pavillons d’angle.

Les gopura nord et sud, de dimensions plus réduites, avec seulement 33 m de long, sont également semblables. Ils reproduisent presque exactement la partie centrale des gopura est et ouest, les bâtiments annexes étant supprimés.
Les pavillons d’angle cruciformes sont compris dans un carré de 10 m de côté. Gopura et pavillons d’angle comportent des escaliers qui relient le niveau du sol extérieur à celui de la galerie périphérique de cette 3e enceinte.

A voir : Voyage sur mesure au Vietnam| voyage Vietnam Cambodge| voyage en Indochine

3.10. Galerie ouest, aile sud : « La bataille de Kuruksetra »
Le panneau de ce bas-relief se déroule sur une longueur de 48 m. Sa composition procède de deux grands mouvements convergents, qui viennent se mêler au centre du panneau pour en constituer le motif principal. Il s’agit ici de raconter en images la bataille de Kuruksetra qui est un des épisodes de la lutte du clan des Kaurava contre celui des Pandava. Cet affrontement fait partie de la grande épopée indienne du Mahabharata.

3.11. Pavillon d’angle sud-ouest
Les bas-reliefs existant sur les quatre croisillons du pavillon, se trouvent aussi bien sur toute la hauteur d’une paroi qu’au-dessus des linteaux, des portes ou des fenêtres. Ils décrivent pour la plupart des scènes de la mythologie visnu ite, en rapport avec le Ramayana.

3.12. Galerie sud, aile ouest, dite « Galerie du Défilé historique »
Long de près de 90 m, ce bas-relief est entièrement consacré au roi Suryavarman II, constructeur d’Angkor Vat. Sur le côté gauche, au début du panneau présenté sur deux registres, on assiste, sur celui du bas, à un défilé de gens de cour, tandis que, sur celui du haut, une troupe armée, accroupie, en position d’attente, protège le roi qui, au faîte d’une montagne, est assis sur un trône, entouré de savants et de hauts dignitaires. Puis, la troupe descend du sommet pour former avec les personnages du défilé, un nouveau cortège où se mêlent fantassins, cavaliers et éléphants de guerre, montés par les chefs de cohorte. Aux deux tiers du panneau, des religieux précédés par une clique, suivent l’avant-garde qui est formée de mercenaires « sauvages » bizarrement vêtus et marchant en désordre. Passé le gopura sud, on pénètre dans une nouvelle galerie.

Sehen Sie mehr: Vietnam bay Halong

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress