Angkor Vat ( Partie 1)

Angkor Wat
  • Sign. : La Ville Pagode
  • Date: 1re du XIIè siècle
  • Constructeur: Suryavarman II
  • Culte: brahmanique ( visnute)
  • Dégagement: 1908 – 1911
  • Travaux: 1948 – 1950- 1954 – 1961
  • Pron.: angkor vouat
  • Repère: N.24
  • Intérêt: *** archéologique, artistique
  • Visite: le matin ou en fin d’après – midi

Angkor Wat

1.Accès
Prendre le Petit Circuit par la gauche. Longer la douve jusqu’à la grande chaussée ouest du temple.

2.Caractéristiques
Angkor Vat est l’aboutissement parfait du temple khmer : son plan, magnifiquement ordonné et équilibré, n’a d’égal que les belles proportions de son élévation. Ses décorations, particulièrement riches, et ses bas-reliefs, exceptionnellement composés et ciselés, constituent un « recueil de légendes sur pierre » d’une valeur et d’un intérêt iconographique rares.

Angkor Vat, assez bien protégé de la végétation, grâce notamment à la présence de monastères bouddhiques, a été, de tout temps, même après le quasi-abandon de la capitale khmère en 1431, un lieu de pèlerinage extrêmement fréquenté par les Cambodgiens.

3.Description et commentaires
Angkor Vat se présente sous la forme d’une haute pyramide à trois degrés sur laquelle sont posés le sanctuaire central et quatre tours en quinconce, enveloppés par quatre enceintes, ensemble qui est entouré d’une large douve.

Angkor Wat

Contrairement à la plupart des temples khmers qui ont leur entrée principale à l’est, on pénètre dans Angkor Vat par son côté ouest. L’orientation inhabituelle de l’accès a donné lieu à des controverses. Certains reconnaissent dans ce positionnement une nécessité religieuse, étant donné la destination funéraire du temple et l’association fréquente du dieu Visnu avec le côté ouest. D’autres ne retiennent que des raisons topographiques ou urbanis-tiques pour justifier cette orientation.

En tenant compte des douves extérieures, Angkor Vat forme un rectangle d’environ 1 470 m sur 1 650 m de côté, couvrant une surface de plus de 240 ha. Le temple lui-même, en bordure de la 3e galerie, ne mesure que 187 m sur 215 m. Ce monument constitue l’ensemble architectural le plus vaste d’Angkor.

Angkor Vat est un temple, mais aussi un tombeau construit du vivant du roi. Un temple où Suryavarman II, Dieu Roi, s’identifie à Visnu. Un tombeau où, à sa mort, ses cendres seront déposées. Déifié, il sera vénéré sous le nom posthume du « Roi qui est allé au suprême séjour de Visnu » (Paramavisnuloka). Suivant la coutume brahmanique, on lui rend hommage par le rite funéraire qui consiste à tourner autour du temple dans le sens inverse de celui des aiguilles d’une montre (Prasavya).

On peut pénétrer dans le temple par deux accès : éventuellement, par la digue est qui est une levée de terre très peu utilisée de nos jours, ou par la chaussée ouest qui constitue l’accès principal. C’est par cette dernière que nous commencerons la visite.

A voir : Voyage sur mesure au Vietnam| voyage Vietnam Cambodge| voyage en Indochine

 3.1. Chaussée extérieure ouest

Sitôt sorti de la route, on arrive, après avoir gravi quelques marches, sur une sorte de terrasse cruciforme défendue par des lions de pierre assis et par des naga dressés, malheureusement dégradés. Ils constituaient le départ d’une balustrade sur dés, aujourd’hui en grande partie disparue. Se développe ensuite, vers l’est, une allée large de 12 m et longue de 250 m, pavée de grandes dalles de grès sur lesquelles on pourra remarquer les sillons laissés par les roues des charrettes. Un débarcadère se situe de part et d’autre du milieu de la chaussée, une volée de marches permettant de descendre jusqu’au niveau du plan d’eau des douves. Ces degrés sont encadrés par des murs d’échiffre, supportant des lions de pierre.

3.2. Douves
Les douves qui enserrent la quatrième enceinte composent deux magnifiques plans d’eau, uniquement séparés par les chaussées ouest et est. Larges de 200 m, elles couvrent une surface de 96 ha. Actuellement elles accusent une profondeur moyenne de 2 m. Leurs berges, très disloquées, sont construites en gradins de latérite, avec une large margelle de grès, constituant la bordure supérieure dés douves. De part et d’autre de la chaussée, sur le côté ouest de la berme, on peut voir deux départs de gradins reconstitués, ainsi que deux débarcadères.

Besuchen Sie uns unter: V Spirit cruise Halong bay

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress