Angkor Thom ( Partie 1)

angkor thom
  • Sign.: La Grande Ville
  • Date: Fin XIIè – début XIIIè siècle
  • Constructeur: Jayvarman VII
  • Culture: bouddhique
  • Travaux: portes en 1944, chauss ée en 1955 et 1960
  • Pron.: angko thom
  • Re pè re: DJ. 19-25
  • Int é rêt: *** archéologique
  • Visite: le matin, de préférence

angkor thom

1.Accès
Prendre le Petit Circuit par le côté gauche. L’accès à la grande enceinte d’Angkor Thom se fait généralement par sa Porte sud, située à 1 600 m au nord de la chaussée d’entrée ouest d’Angkor Vat.

2.Caractéristiques

Le mur qui entoure la dernière capitale de l’empire khmer forme un carré de 3 km de côté qui délimite donc une surface de 900 ha. Ce vaste quadrilatère qui recouvre la partie nord de Yasodharapura, la première ville d’Angkor, est partagé par deux axes, nord-sud et est-ouest, sur lesquels se situent quatre portes, plus une porte supplémentaire sur le côté est. À la rencontre des deux axes, se trouve le grand temple du Bayon. Des douves de 100 m de large et profondes de cinq à six mètres par endroits, entourent les 12 km de muraille. Ces douves sont pare-mentées de latérite avec une margelle en grès.
3.Description et commentaires

Lorsque les troupes du Champa attaquent Angkor en 1177, elles n’éprouvent pas de grandes difficultés pour pénétrer dans la ville car celle-ci n’est défendue que par une palissade de bois. Lorsque Jayavarman VII décide de créer Angkor Thom, il la fait entourer d’une haute muraille pour se prémunir éventuellement d’une nouvelle attaque, mais il est aussi possible que ce mur ait été bâti en fonction du Bayon dont il constituerait la quatrième enceinte.

A voir : Voyage sur mesure au Vietnam | voyage Vietnam Cambodge | voyage Indochine

3.1. Mur d’enceinte
Ce rempart qui a été édifié avec des blocs de latérite sur près d’un mètre d’épaisseur, se dresse sur environ 8 m, avec un ressaut plus large à la base. Un chaperon de grès couronne le mur, épaulé de l’intérieur sur toute sa longueur par une levée de terre importante qui atteint le faîte de la paroi. La butte de terre qui est large en moyenne de 15 m à ce niveau, sert de chemin de ronde. Sur ce même chemin, à l’intérieur des quatre angles de la ville, Jayavarman VII fait élever des petits temples : les prasat Chrung qui sont décrits plus loin.

angkor thom

On peut s’interroger sur la valeur défensive du mur qui entoure Angkor Thom. En effet, il ne comporte aucune des fortifications qui accompagnent généralement, du moins en Occident, ce genre d’ouvrage : mâchicoulis, échauguettes, embrasures, etc. On peut donc supposer, avec d’autres auteurs, que cette défense était toute symbolique et qu’on s’en remettait plus particulièrement aux dieux pour contenir l’envahisseur.

À l’intérieur des remparts, on relève une pente du terrain avec un dénivelé de 3 m entre les angles nord-est et sud-ouest, cette déclivité aboutissant à un déversoir, le beng thom ou Grand Étang. Long de 400 m et large de 250 m, il s’évacue dans la douve par cinq passages voûtés qui traversent la levée de terre et le bas de la muraille. Lintérieur de la ville comporte tout un réseau assez complexe mais peu visible, de canalisations et de canaux.

Sehen Sie mehr: V’Spirit cruise

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress